L'histoire de la troupe ... acte 11

Marie, Jésus, Gérard et Didier : ESPECES d'acteurs... pas si MENACEES ...... .2004

… Il nous faut donc renouer avec le bon gros théâtre de boulevard qui déplace et fait tant rire les foules…

… Et le choix de « ESPECES MENACEES » s’impose !
Cette pièce anglaise (« Funny Money ») au succès foudroyant jouée sur les planches parisiennes en fin et début de siècles, dans une adaptation très « Bronzés » de Michel Blanc et Gérard Jugnot, nécessite toutefois une mise en scène top du top, des acteurs au plus haut niveau et des décors à la hauteur … La mise en scène à cent à l’heure impose à Jean de prendre du recul en tant qu’acteur (ce qui rime avec crève-cœur …)
Elle demande aussi des effets spéciaux qui ne peuvent être confiés qu’au capitaine des pompiers honoraire Robert Vallée !
… et de vrais décors obtenus grâce à Emmanuel Marfoglia, Directeur du Centre Culturel, la régie professionnelle et la salle étant désormais le don de la Communauté d’Agglomération des Portes de l’Eure … grâce au parrainage intéressé de GV !

Quant aux acteurs = QUE DU BONHEUR ! Nous enregistrons en effet le retour sur scène de : Didier Quémerais … après deux années "sabbatico-théâtrales"
Jésus Martinez = le retour de Liberté-Valence (comme c'est ... drô(m)le !...)
Gérard Volpatti = le retour de Achille Talon
Marie Hermenault ( … en attendant le retour de Roger Lecoffre qui reconstituera la bande des quatre de "Je veux voir Mioussov")

Avec, bien sûr, les incontournables Nicole, Rémy et Marc (l’acteur encore plus drôle en répétition que sur scène !...), sans oublier Isabelle qui a rejoint la troupe et qui, si elle n’est pas encore présente sur scène, est très présente aux répétitions en tant que lectrice, doublure d’acteurs absents, assistante de mise en scène et raconteuse d’histoires drôles ( ?...) de fin d’répèt’ en guise de récompense ( ???) au travail accompli …
et Jean dans le rôle météorique du " Soviet Ballet" … ne serait-ce que pour recevoir des coups … que tous les autres acteurs se plaisent à lui donner, toujours en guise de récompense à sa mise en scène tyrannique légendaire …

En conclusion et à propos de « Soviet », on en bave comme … des russes mais le résultat est … spectaculaire = salle quasiment pleine le samedi soir, aux trois-quarts remplie le dimanche, des spectateurs aux anges et des critiques très positives dans la presse locale

retour suite acte 12