L'histoire de la troupe ... acte 18 ...

"Le Béret de la Tortue" ... 2012 ... voir

En fin de saison dernière, nous nous posions la question : "repartir... mais avec "quoi" et avec "qui"?" Sachant que nous devrons oeuvrer pour 2013 sans Brigitte et Marc qui, cette fois, veulent absolument "souffler" et que le choix qui s'impose, parmi le peu de pièces à notre disposition est le "Béret de la Tortue", laquelle requiert six rôles, tous de même importance... Nous comptons donc nos rangs : Nicole et Jean (par "nécessité"), Isabelle, Marion et Vincent qui sont devenus des valeurs sûres ... reste à trouver le sixième qui, comme par hasard, va poser problème ... un "bon moment" : après un premier remplacement au bout d'à peine un mois... nous devons "changer un cheval borgne pour une aveugle"... puisque le remplaçant nous lâche sans coup férir à .... J-21!!!

On pense même faire jouer, pour ce rôle masculin, Karine, notre "petite nouvelle" qui apporte déjà beaucoup en tant que régisseuse-répétitrice mais, très vite nous réalisons que le public pourrait trouver que cela fait ..."troupe amateur" ! La plaie reste donc béante et qui peut le mieux la cicatriser qu'un "diplômé médical" ! Aussi, Marc est littéralement "réquisitionné d'office" et, miracle : ça marche!... ce qui a pour effet, devant autant de difficultés cumulées sur six mois, de sublimer l'ensemble du groupe.

Et le public, venant de plus en plus nombreux... et de plus en plus loin, est totalement "bluffé"... Les retours de satisfaction nous sont donnés plusieurs semaines durant et les confirmations attendues de Marion et Vincent et surtout "l'explosion" (au sens positif bien sûr) d'Isabelle doivent être actés, Marc et Nicole étant "hors concours" ... comme il se doit !

Puisque nous sommes dans les "satisfecit", réjouissons-nous aussi, d'avoir autour de nous depuis des années non seulement l'équipe des bénévoles d'APIS ... complétée de Corinne, qui s'avère un soutien (publicitaire et ...culinaire !) précieux, mais aussi l'aide autant artistique que sympathique de Thibault, Karen, David et Arnaud.
Non seulement on remplit, pour plus que sa moitié, cette grande salle de "Guy Gambu" mais on entend de partout que nous supportons de plus en plus la comparaison qualitative avec certains spectacles professionnels... Doit-on le croire? Restons modestes (et fiers de l'être!) et surtout restons lucides et opiniâtres dans l'effort pour "tendre encore plus vers le haut".

Au moment où nous écrivons ces lignes, nous savons déjà qu'en octobre 2013, ce sera "OSCAR", cette pièce mythique autant que "defunesque"... avec le même groupe... plus Brigitte (ouais!) et aussi Jésus ("Jé-é-sus reviens, Jésus reviens parmi les tiens" : air connu) qui remplacera Marc déchiré entre le plaisir de jouer et les contraintes permanentes que requièrent les répétitions sur six mois pleins.

retour suite acte 19